VOUS ETES ICI > Accueil > Formation > Catalogue/Thème

Catalogue/Thème

Comité d’entreprise : formations spécifiques

Activités sociales et culturelles, que faire ? [Que faire aussi face à l’individualisme des salariés ?]

Créer des ressources nouvelles :

  • Le comité peut-il faire des bénéfices ?
  • Les activités qui augmentent les ressources du comité.
  • Les règles à respecter pour les versements en argent aux salariés.
  • Le droit du 0,2 % : les vraies règles. Comment l’argent du « 0,2 % » peut aider à financer la création d’activités sociales (modèles de délibération fournis) ?

CE pour tous ou pour chacun ?

  • « Le CE en fait trop pour les enfants, j’en ai pas… Donne-moi de l’argent… Donne-moi ma part… Je ne veux pas revoir les mêmes têtes le week-end… »
  • A l’époque de l’individualisme roi, que faire ?
  • Individualiser et redistribuer le budget ?

Les enquêtes auprès des salariés

  • Les enquêtes qui font du mal aux élus.
  • Les enquêtes efficaces sur les attentes des salariés (modèle fourni).

Les activités qui sont appréciées

  • Les services au salarié et à sa famille :
    comment identifier les bonnes solutions ?
  • Comment moderniser les activités et créer du lien humain.
  • Animer la communauté de travail : pourquoi faire ?
  • Où sont les fractures sociales ?
    Faire du « social » en 2005 : comment ?

Les activités nouvelles équilibrées

  • Créer des activités sans budget.
  • Comment équilibrer recettes et dépenses (modèle fourni) ?
  • Modes d’emploi et modèles de budget prévisionnel.

Les documents à envoyer pour préparer la formation :

  • liste des activités sociales et culturelles sur une année,
  • enquêtes déjà réalisées auprès des salariés avec les résultats,
  • budget prévisionnel du comité pour 2005 (s’il existe).

Modèles fournis dans le document de synthèse :

  • modèles de délibérations pour les décisions,
  • modèle de budget pour création d’activité équilibrée recettes/dépenses,
  • modèle de questionnaire sur les attentes des salariés,
  • liste d’activités sociales et innovantes.

La Négociation Annuelle Obligatoire : règles, contenu, information et déroulement de la négociation

La NAO est un moment particulier dans la relation sociale. Les représentants syndicaux doivent à la fois y exprimer les souhaits du personnel et argumenter en tenant compte des possibilités financières de l’entreprise.
Comment mieux maîtriser les arguments financiers ?
Comment distinguer les limites réelles de l’entreprise ?
Comment argumenter ?

Programme de la journée de formation :

  • Les règles générales de la négociation collective :
    Qui négocie ? Que produit un accord d’entreprise ? Différence entre accord et usage !
  • Dénonciation des accords collectifs de travail : conséquence de la dénonciation sur les avantages des salariés.
  • Validité d’un accord d’entreprise : règles de représentativité.
  • Négociations obligatoires : ce que prévoit la loi à l’occasion de la Négociation Annuelle Obligatoire (documents préparatoires, thèmes de discussion).
    Contenu et cadre de la négociation. Modalités de négociation.
  • Les acteurs de la négociation : Délégué syndical, CE, Direction, Salariés.
  • Les attentes des salariés, base de négociation.
  • Au cours de l’année, les représentants du personnel collectent les attentes des salariés. Identification des attentes en matière de : Salaires, Classifications, Egalité professionnelle, Protection sociale, Avantages complémentaires.
    Comment s’en servir pour étayer les demandes des négociateurs salariés.
  • Qu’est-ce qu’une négociation sociale ?
  • Pourquoi négocier ?
  • Approche de la négociation.
    Le processus d’une négociation raisonnée.
  • La négociation : une situation de communication.
  • La négociation : une situation tendue.

Risques Psychosociaux

Ce qui a changé dans le travail depuis 20 ans.
Emergence des risques psychosociaux : que s’est-il passé ?
Indicateurs du moral des salariés.
Stress au travail : nouveau risque majeur.

Stress, Souffrance au travail, Harcèlement :
de quoi parle-t-on ?

  • Lexique et définition : Santé mentale, les différents types de harcèlement, Stress : facteur de stress, réaction au stress et effet sur la personne. Burn-out.

Les causes des risques psychosociaux

  • Y a-t-il un bon et un mauvais stress ?
  • Les facteurs de risques psychosociaux.
  • Les risques psychosociaux : problème collectif ou individuel ?
  • L’organisation du travail au cœur des risques psychosociaux.
  • Les risques encourus par l’entreprise et les obligations légales.
  • Risque économique.
  • Risque juridique : évolution de l’obligation de résultat
    (loi, décrets, jurisprudence).
  • Risque social.

Les obligations de l’employeur

  • En matière de sécurité, de santé mentale et de prévention.
  • Responsabilité pénale de l’employeur.

Place, rôle et moyens du CHSCT dans les risques psychosociaux

  • Quelle prévention mettre en place ?
  • Les outils de détections et de préventions.
  • Les différents acteurs concernés par les risques psychosociaux, leur rôle et responsabilité : employeur, médecin du travail, CE, CHSCT.
  • Les expertises du CHSCT.
  • Les recommandations de l’expert.

La négociation sur les risques psychosociaux (entreprises de 1 000 salariés et plus)

  • Obligations légales.
  • Contenu de la négociation.

L’intervention face à une situation éventuelle de harcèlement

  • Comment identifier une situation qui pourrait être qualifiée de « harcèlement » ?
  • Quelle démarche mettre en œuvre ?
  • Quels objectifs pour le CHSCT face à de telles situations ?

Le harcèlement moral : connaître, identifier, agir

Connaître les règles légales définissant le harcèlement

  • Définition sociale et sociologique du harcèlement.
  • Pourquoi le harcèlement s’est développé depuis 20 ans.
  • Définitions du harcèlement moral et sexuel dans le Code du travail.
  • Les situations de tensions qui ne sont pas du harcèlement.
  • La loi du 17 janvier 2002.
  • Les principaux arrêts de la cour de cassation sur le harcèlement.

Identifier les situations de harcèlement

  • Le harcèlement individuel, institutionnel ou horizontal.
  • Les techniques de harcèlement.
  • Les techniques relationnelles.
  • Les techniques d’isolement.
  • Les techniques de persécution.
  • L’attaque du geste de travail visant la perte du sens du travail.

Agir pour prévenir ou combattre le harcèlement

  • Le problème de la preuve.
  • La responsabilité de l’employeur et de l’encadrement.
  • Le rappel de la loi dans le règlement intérieur.
  • L’alerte des délégués du personnel.
  • La prévention du harcèlement, le rôle du CHSCT.
  • Le rôle du comité d’entreprise.
  • Comment faire cesser le harcèlement ?
  • Comment prévenir les situations de harcèlement ?

Comment développer le dialogue social ?

Introduction :

  • Rôle comparé des DP, CE, CHSCT, DS.
  • La loi du 4 mai 2004 sur le dialogue social.
  • La loi du 20 août 2008 sur la représentativité.
  • Le dialogue social dans l’entreprise est-il possible ?
  • A quoi doit servir le dialogue social ?
  • La culture d’opposition est-elle une fatalité ?

Consultations du CE :

  • Obligatoires ou indispensables ?
  • La consultation du CE : affrontement ou construction.
  • Les règles juridiques et pratiques de la consultation du CE.
  • Les thèmes de consultation obligatoire du CE.
  • Les thèmes d’information obligatoire du CE.
  • Le rapport annuel d’information du CE.

Préparer une consultation :

  • Comment faire et pourquoi ?
  • Les salariés ne veulent pas s’impliquer : que faire ?
  • Représentant du personnel, c’est difficile.
  • Comment capter et exprimer la position et l’apport des salariés ?
  • Comment rendre utile la consultation du comité ?

Faire des choix pour faire avancer le dialogue social.
Comment améliorer la relation sociale ?

Les documents que vous devez envoyer avant la formation :

  • les trois derniers procès verbaux du comité,
  • les procès verbaux de l’année précédente sur la formation continue.
     

Fusions, restructurations : conséquences sur les accords collectif, le contrat de travail et sur les IRP

Fusions, externalisations, rachats d’entreprises

Fusions, scissions, acquisitions, externalisations

  • Fusion de plusieurs entreprises pour créer une nouvelle entreprise
  • Fusion par absorption d’une ou plusieurs entreprises par une autre
  • Scission, filialisation, externalisation d’activité
  • Fermeture d’un service ou atelier, d’un établissement, d’une entreprise.

Changements de statut juridique

  • SA en SAS, SARL en SA ou SAS
  • Ce qu’il faut négocier avant le passage en SAS
  • Droit du travail et droit commercial.

Etat de cessation des paiements

  • Définition de la cessation de paiement et du dépôt de bilan
  • Rôle de l’administrateur judiciaire (avec l’entreprise et les élus)
  • La période de redressement judiciaire, la liquidation.

Consultations obligatoires du comité d’entreprise dans ces périodes

  • Obligations d’information et de consultation pour chaque situation
  • Les délais spécifiques, la désignation des experts.

Le licenciement économique et le PSE

  • Définition du licenciement économique. Les obligations de l’employeur
  • Rupture conventionnelle et licenciement économique
  • La modification du contrat de travail. Possibilités et limites
  • Le plan de sauvegarde de l’emploi. Formation, reclassement, indemnités, etc.

Conséquences des restructurations sur les IRP

  • Conséquences d’une restructuration sur le comité d’entreprise ou d’établissement, les DP, les CHSCT, DS et RS.

Incidences sur le contrat de travail et le statut collectif

  • L’article L1224-1 et ses conséquences sur le contrat de travail, les droits individuels acquis
  • Les articles L1224-1 et suivants L2261-9 et suivants et leurs conséquences sur les accords collectifs et les usages ou engagements unilatéraux.

Les licenciements collectifs et le PSE. Fusions, externalisations, rachats d’entreprises. Que faire ? Rôle du CE et du CHSCT.

Comment servir au mieux l’intérêt des salariés ? Comment anticiper les problèmes d’emploi ?

Etablir une relation d’égalité avec ses interlocuteurs

Elus de CE, DP, DS. Vous êtes régulièrement confrontés à différents interlocuteurs : employeur, DRH, encadrement, inspecteur du travail, médecin du travail, préfet, etc.

Le but de cette formation est de vous aider à :
  • mieux vivre ces situations qui peuvent être tendues, stressantes ou complexes,
  • prendre les bonnes initiatives.

Une formation utile à titre personnel

Ce que vous allez apprendre vous servira y compris dans votre vie personnelle : famille, vie locale et associative.

Une formation ludique

En vous aidant à jouer des rôles différents, un acteur va vous proposer des recettes. Le formateur va vous aider à vous glisser dans la peau de différents personnages pour mieux savoir comment gérer la relation avec eux.

Chaque stagiaire peut être amené à expérimenter des séquences diverses :

  • Un salarié se plaint à un délégué de ne pas assez bénéficier des activités sociales.
  • Un délégué veut convaincre l’employeur de satisfaire une de ses revendications.
  • Le DRH se plaint auprès d’un délégué du fait que les élus sont négatifs.
  • Des réunions de CE, de DP ou de négociation pourront être reconstituées par le jeu.

Chaque stagiaire pourra prendre plaisir à parler, à rendre clair son propos

Chacun possède des qualités différentes et apprendra à les utiliser au mieux. La formation va permettre à chaque stagiaire de découvrir, d’identifier et d’améliorer ses qualités propres pour mieux cerner le rôle qu’il est en mesure de jouer.

Chaque stagiaire va développer ses capacités

Améliorer sa voix, son regard, sa présence, son imagination, son humour pour mieux gérer des situations relationnelles complexes. En développant ses facultés d’écoute, il développera sa réactivité en réunion.

La formation ne consiste pas à prendre des notes en écoutant un formateur. Les stagiaires (au minimum 4, au maximum 10) sont assis dans une pièce, sans table ni estrade.

En deux jours, chaque stagiaire peut s’approprier les techniques proposées en les jouant et en regardant les autres stagiaires les mettre en œuvre.

Cette formation est animée par Paul MINTHE ou Marie-Paule SIRVENT, comédiens et formateurs expérimentés (acteurs et réalisateurs de films de cinéma et de télévision).
 

Gérer ses émotions, maîtriser le stress, prendre la parole en public

La communication des élus (1 ou 2 jours)

Objectif de la formation : Gagner en efficacité grâce aux techniques et aux outils de communication qui vous permettent de mieux communiquer avec la direction et les salariés, relayer les réclamations individuelles et collectives, réfléchir et faire émerger une stratégie de communication.

1° jour : Les techniques de base de la communication

A partir des situations vécues par les participants dans leur entreprise, le formateur présente les ressorts de la communication interpersonnelle et de groupe.

Mieux se connaître pour mieux communiquer :

  • Identifier les principaux traits de personnalité,
  • Les comportements et attitudes des individus et des groupes,
  • S’affirmer tout en respectant l’autre, le leadership,
  • Les enjeux de la communication : informer et créer une relation.

Techniques de communication :

  • La communication verbale et non verbale,
  • L’écoute active et la reformulation,
  • Le remue-méninges ou brainstorming.

Rédiger et prendre la parole :

  • Technique de prise de notes,
  • Présenter un message, le fond et la forme (le sens des formes et des couleurs),
  • La communication orale interpersonnelle et de groupe,
  • La communication d’un CE (ou d’un syndicat) : la communication interne/externe d’une personne morale,
  • Construire son projet de communication,
  • Le plan de communication, la charte graphique d’un document.

2° jour : Appliquer les techniques et méthodes de communication

La deuxième journée porte sur votre cas précis.
Elle permet de vous approprier les techniques apprises la veille. Basée sur des exercices individuels et collectifs, une réelle interactivité, les participants pourront acquérir des méthodes de travail de groupe, construire des documents ou élaborer une stratégie de communication.
Le but est que vous repartiez avec des éléments de communication personnalisés prêts à être utilisés.

Voici des travaux réalisés au cours de formations récentes :
Guide de présentation du CE pour les salariés. Préparation de documents écrits, de prises de parole, autres supports de communication destinés à la direction et/ou aux salariés. Formulation de questions DP. Préparation de la consultation du CE et avis argumenté. Préparation, plannings des élections DP, CE, DUP. Organisation du travail en équipe des élus. Plan de communication du CE.

Ces exercices vous permettront d’améliorer vos pratiques :
Rédiger. Informer/argumenter. Rédiger une note de synthèse, un communiqué de presse. Organiser la réunion, son déroulement. Les différents styles d’animation. Définir le projet de communication du CE (ou du syndicat), etc.

EXCEL pour le C.E. [Tenir la comptabilité d’un petit C.E.]

Vous êtes un comité d’entreprise ou d’établissement qui s’adresse à moins de 1000 salariés, nous vous proposons ci-après une formation animée par Martine COURT, formatrice du personnel de son entreprise à la maîtrise du logiciel EXCEL et trésorière de son CE depuis huit ans. Elle a le talent pédagogique, la connaissance des besoins d’un trésorier de C.E et vous apprendra une solution simple qu’elle a mis en œuvre pour son propre Comité. Vous partirez de la formation avec la solution installée sur votre ordinateur.

Objectif de la formation :
Créer, sous EXCEL, un outil de gestion pour tenir facilement la comptabilité du comité et apprendre à s’en servir au quotidien. Pré requis pour suivre cette formation : avoir déjà utilisé, même sommairement, le logiciel Microsoft EXCEL.

Déroulement de la journée :

Vous disposez pour la formation de :

  • la liste des activités sociales et culturelles,
  • les documents comptables actuels (cahiers de comptes, tableaux de présentation des comptes).

Rappel du fonctionnement du logiciel EXCEL.
Règles de base de la saisie sous EXCEL.
Apprendre à créer un tableau, des tableaux croisés, des liens à partir d’une feuille de calcul EXCEL.

Mise en place d’une comptabilité sous EXCEL pour le budget de fonctionnement et d’une comptabilité pour le budget des activités sociales et culturelles.
Cette comptabilité permet, pour chaque budget et par une seule saisie dans un tableau croisé dynamique, de tenir à jour instantanément :

  • la caisse d’argent liquide,
  • le compte courant bancaire,
  • le livret de placement bancaire,
  • les stocks de billetterie par cinéma, par parc d’attraction, etc.
  • - le montant perçu par chaque salarié depuis le début d’année,
  • de gérer la limite des droits de chaque salarié.

Ce système très simple d’utilisation permet :

  • de disposer d’une comptabilité analytique par activité et même par prestataire,
  • d’informer chaque jour, chaque mois, le comité de l’état des finances et des consommations,
  • de présenter les comptes annuels dès début janvier.

L’accompagnement de DUBOST & Cie :

  • Les élus ayant participé à la formation bénéficient d’un accompagnement de la formatrice pendant 3 mois : précisions et conseils d’utilisation par téléphone ou e-mail.

Rechercher

Octobre 2017


Maîtriser les bases d’un petit CE
La formation indispensable
En savoir +


Ordonnances réforme du droit du travail :
Les 36 mesures qui vont changer le quotidien des IRP et des salariés.
En savoir +


Novembre 2017


Ordonnances réforme du droit du travail :
Les 36 mesures qui vont changer le quotidien des IRP et des salariés.
En savoir +


Janvier 2018


Ordonnances - Réforme du droit du travail
36 mesures qui changent le quotidien des IRP et des salariés
En savoir +








Mentions légales | Plan du site | dernière mise à jour 9-11-2017